J 'ai"meuh" la "lait"cture 2

Bienvenue sur mon blog

12 avril, 2010

Joyeuses pâques

Classé dans : Films — livremania @ 16:18

34ffeb359a192eb8174b6854643cc046.jpg

Résumé

Stephane est un industriel et surtout un dragueur. Confortablement installé sur la Côte-d’ Azur avec sa femme, il ne peut s’empêcher de séduire. Un jour il fait la connaissance de Julie qu’il entraîne dans son lit. A sa femme qui les surprend, il fait passer Julie pour sa fille, dont il aurait oublié de lui parler. Elle n’apprécie pas…

Image de prévisualisation YouTube

Avis

Un bon petit divertissement !
On ne peut s’empêcher de rire avec un Belmondo dragueur comme pas deux… Sophie Marceau change radicalement de rôle après La Boum.
Maman nous a donné envie de voir ce film en rentrant du cirque Arlette Gruss (le spectacle était génial, soit dit en passant). Il y avait une descente et elle a imitié Belmondo en grognant comme lui « Nom de Dieu ! » puis elle s’est mise à rire et m’a expliqué !
Vraiment, c’est un film à voir quand on est fatigué et quand on a envie de rire…

6 avril, 2010

Les Dents de la Mer

Classé dans : Films — livremania @ 9:38

jaws2.jpg

Résumé

A quelques jours du début de la saison estivale, les habitants de la petite station balnéaire d’Amity sont mis en émoi par la découverte sur le littoral du corps atrocement mutilé d’une jeune vacancière. Pour Martin Brody, le chef de la police, il ne fait aucun doute que la jeune fille a été victime d’un requin. Il décide alors d’interdire l’accès des plages mais se heurte à l’hostilité du maire uniquement intéressé par l’afflux des touristes. Pendant ce temps, le requin continue à semer la terreur le long des côtes et à dévorer les baigneurs…

Image de prévisualisation YouTube

Avis

Pauvre requin !!!
Je dois vraiment être folle mais j’adore ce requin (tout comme ma soeur). J’étais trop triste quand Brody, Quint et l’océanologue (dont je ne sais plus le nom ^^) l’attaquent, le blessent et le tuent… emoticone
Un film à prendre comme un documentaire animalier avec pour lion un requin et pour gazelle les humains…

 

Petit délire entre soeurs
(le montage est de moi et la photo a été prise au Marineland d’Antibes)

lesdentsdelamer.jpg

 

4 avril, 2010

Alice au pays des Merveilles (Tim Burton)

Classé dans : Films,Tim Burton — livremania @ 14:03

aliceaupaysdesmerveillesaliceinwonderlandafficheposternewtimburton1.jpg

Résumé

Alice, désormais âgée de 19 ans, retourne dans le monde fantastique qu’elle a découvert quand elle était enfant. Elle y retrouve ses amis le Lapin Blanc, Twedldee et Tweedledum, le Loir, la Chenille, le Chat du Cheshire et, bien entendu, le Chapelier Fou. Alice s’embarque alors dans une aventure extraordinaire où elle accomplira son destin : mettre fin au règne de terreur de la Reine Rouge.

Bande-annonce

Image de prévisualisation YouTube

Avis

Hier après-midi, j’ai été voir Alice et j’ai bien aimé !
D’accord, d’accord, ça ne ressemble pas du tout à un Tim Burton bien que le réalisateur ait réussi à mettre des clins d’oeil un peu partout (l’arbre de Sleepy Hollow, les sculptures des arbres d’Edward aux mains d’argent, la grille de l’Etrange noël de Mr Jack… ). Et la forêt est vachement belle, avec toutes ses spirales ^^
Petite, j’étais terrifiée par le dessin animé. Il me mettait très mal à l’aise mais là, j’étais vraiment dans un monde enchanté.
par contre, je n’ai pas retrouvé le livre. Dans La traversée du miroir, Alice est censé être sur un échiquier ! Enfin bon, vraiment c’était pas mal.
Johnny Depp interprète vraiment très bien le Chapelier fou (je m’attendais à une Guigandélire plus délirante mais bon…), par contre Helena Boham Carter n’est pas assez sadique en Reine Rouge (en effet, elle dit que 7 fois « Qu’on leur coupe la tête ! »). Mia Wasikowska ne joue pas très bien l’héroïne en se contentant de répéter du début à la fin « C’est juste un rêve », j’aurais préféré qu’Alice fut jouée par la petite Mairi Ella Challen qui était plus dans ma vision Timburtonesque d’Alice. Et Anne Hathaway… Vraiment cruche !
La musique de Danny Elfman est géniale, comme d’habitude et rend mystérieuse l’atmosphère du Pays des Merveilles.
Les costumes sont pas mal aussi, j’ai vraiment aimé le costume Hum ^^…
Mais la fin est assez décevante. Enfin, c’est du Disney ^^
Un film à voir sans partir dans l’optique Tim Burton (sinon vous serez décu) sans oublier à la maison ses yeux d’enfants…

 

Pour voir l’avis de ma soeur, cliquez ici
Pour voir l’avis d’un de ses amis, Nicolas, cliquez ici

1 avril, 2010

Métaphysique des tubes (Amélie Nothomb)

Classé dans : (Auto)biographie,Livres français — livremania @ 18:21

metaph.gif

Résumé

Parce qu’elle ne bouge pas et ne pleure pas, se bornant à quelques fonctions essentielles – déglutition, digestion, excrétion -, ses parents l’ont surnommée la Plante.
L »intéressée se considère plutôt, à ce stade, comme un tube. Mais ce tube, c’est Dieu.
Le lecteur comprendra vite pourquoi, et apprendra aussi que a vie de Dieu n’est pas éternelle, même au pays du Soleil levant.

Extrait

« Mes parents, jamais à court d’une bonne idée, me dirent :
-Ton frère, ta soeur et toi, vous êtes trois, comme les carpes. Tu pourrais appeler l’orange André, la verte Juliette, et l’argentée porterait ton nom.
Je trouvai un prétexte gentil pour éviter ce désastre onomastique.
- Non. Hugo serait triste.
- C’est vrai. Nous pourrions acheter une quatrième carpe ?
Vite, inventer quelque chose, n’importe quoi.
- Non, je leur ai déjà donné des noms.
- Ah, et comment les as-tu appelées ?
« Qu’est-ce qui va par trois, déjà ? » me demandai-je à la vitesse de l’éclair. Je répondis :
- Jésus, Marie et Joseph.
[...]
Chaque jour, à midi, au moment où le soleil était au plus haut dans le ciel, je pris l’habitude de venir nourrir à trinité.Prêtresse piscicole, je bénissais la galette de riz, la rompais et la lançais à la flotte en disant :
- Ceci est mon corps livré pour vous.
[...]
Dix ans plus tard, en apprenant le latin, je tombai sur cette phrase :
Carpe diem.
Avant que mon cerveau ait pu l’analyser, un vieil instinct en moi avait déjà traduit : « 
Une carpe par jour. »  »

Avis

Autobiographie de l’auteur de 0 à 3 ans, ce livre raconte une histoire drôle et émouvante. Amélie Nothomb jongle avec les mots, nous dévoilant son enfance pas comme les autres. Certaines parties nous marquent avec leur réalité (comme la partie sur le regard), certaines autres nous marquent par leur humour (notamment la partie avec les carpes: maintenant, quand on me dit Carpe Diem! je pense une carpe par jour ^^). Bref, un petit livre à lire pour se détendre.
En plus de l’humour et de la psychologie, l’auteur nous explique le Japon de son enfance. J’étais vraiment transportée au nippon, apprenant les coutumes du Japon, ainsi que certains mots… Vraiment, j’ai bien aimé…

123
 

Conversation-Evasion |
Morganedoc |
lane8joe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournai la Page
| maud99
| les abeilles