J 'ai"meuh" la "lait"cture 2

Bienvenue sur mon blog

19 août, 2011

That’s what I am

Aujourd’hui, c’est VENDREDI ! Et comme tous les vendredis, c’est soirée CATCH !!! Et, ce soir, Mélanie et moi avons invité nos meilleures amies, Louise et Jeanne, à venir passer la soirée avec nous ^^Une grande première pour elles lol
Et pour fêter cette occasion, je poste un article sur un film de la WWE sur les problèmes rencontrés à l’école !

That's what I am dans (Auto)biographie 72624366-ccb0-480f-9876-3e07c5342de9

Résumé

Andy Nichol (13 ans) est un élève brillant, qui comme la plupart des enfants de son âge, fera tout pour éviter les conflits de peur de subir le ridicule de ses camarades de classe. Andy doit travailler avec le plus grand paria de l’école, Stanley, sur un projet de critique. Mr. Simon se trouve la cible de rumeurs malveillantes après que le Principal Kelner ait suspendu une brute de l’école pour avoir battu une camarade de classe.

Avis

J’ai vu le dernier film de la WWE et, tout comme le Miz, j’ai adoré !!!
Ce que j’ai retenu ? Ne jamais embêter Randy Orton quand il boit sa bière :p

2998463059_1_5_pNu7Q3tl dans Amour

Non, sérieusement, ce film est contre la violence à l’école. Je me suis sentie très proche des « nazes » avec mon passé.
Une leçon de morale qui devrait être passée en classe car très bien fait. En plus, ce film est tiré d’une histoire vraie ce qui le rend plus crédible.
Le casting est impeccable ! Tous les acteurs y compris les plus jeunes jouent leur rôle à merveille.
Un film à ne pas manquer (j’ai été même un peu déçue qu’il ne sorte pas au ciné)
Je n’aurai qu’une chose de plus à dire : DIGNITÉ HUMAINE + COMPASSION = PAIX !
A vous de méditer cette phrase…

11 février, 2011

Au bonheur du matin (Marie-Paul Armand)

Classé dans : (Auto)biographie,Amour,Jeunesse,Livres français — livremania @ 17:01

Tout d’abord, un grand merci à tous ceux et celles qui m’ont souhaité un bon rétablissement ! Je suis enfin guérie !!! Les piqûres de pénicilline (ouille, ouille, ouille) ont fait effet ^^

Au bonheur du matin (Marie-Paul Armand) dans (Auto)biographie 51Q610YQYML._SL500_AA300_

Résumé

Rosalinde, l’héroïne, vit à Orchies, capitale du pays de Pévèle. Elle a six ans quand éclate la Première Guerre mondiale. La ville est incendiée par les Allemands, et Rosalinde trouve refuge chez son grand-père qui habite un village voisin. C’est un homme sévère qui l’élève sans tendresse. Lorsqu’elle quitte l’école, elle travaille comme apiéceuse, un métier que beaucoup de femmes exerçaient à l’époque. Les années passent. Un ami d’enfance la demande en mariage, mais subitement arrive un grand amour qui bouleverse vie…

Avis

C’est sur les conseils de maman que j’ai lu ce livre.
Marie-Paul Armand nous emmène dans ma région, le Nord. Je n’ai pas eu trop de mal à comprendre le patois ch’ti qui se retrouve dans la majorité du livre (bien que là où je me trouve, on est plutôt flamand). L’accent du Nord est donc fort présent, mais aussi son histoire et sa culture. Bref, une entrée qui a bien plu à la nordiste que je suis.
Dans ce roman, on suit Rosalinde, une petite fille de six ans ayant subit les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale qui deviendra bientôt une femme. Je me suis beaucoup identifiée à elle, surtout lorsqu’elle est à l’école avec Ginette et Lucie. Malgré tout, son histoire est très prévisible, peut-être même un peu trop ! Je savais ce qui allait se passer dès les dix premières pages.
Par contre, la belle-mère de Rosalinde… c’est EXACTEMENT ma grand mère paternelle !!! Les mêmes répliques, la même attitude. Brrr ! L’attitude de Marguerite envers Rosalinde est un copié/collé de l’attitude de mamie avec maman !!! J’en ai encore des frissons. Je n’avais qu’une envie, étriper Marguerite… :
« Elle tricota le châle de baptème, dans une laine blanche, épaisse et moelleuse, et acheta elle-même la rode et le bonnet qu’elle nous fit admirer ensuite. Avec indifférence, Désiré approuva.  Pour ma part, j’émis une protestation, selon laquelle j’aurai aimé choisir moi-même. Ma belle-mère pinça les lèvres et prit l’expression que je connaissais bien :
- Tu n’aurais pas mieux choisi. J’ai pris la plus belle et la plus chère.
 »
Bref, la légèreté et le romantisme de ce livre en font un bon roman qui se lit assez vite.

1 avril, 2010

Métaphysique des tubes (Amélie Nothomb)

Classé dans : (Auto)biographie,Livres français — livremania @ 18:21

metaph.gif

Résumé

Parce qu’elle ne bouge pas et ne pleure pas, se bornant à quelques fonctions essentielles – déglutition, digestion, excrétion -, ses parents l’ont surnommée la Plante.
L »intéressée se considère plutôt, à ce stade, comme un tube. Mais ce tube, c’est Dieu.
Le lecteur comprendra vite pourquoi, et apprendra aussi que a vie de Dieu n’est pas éternelle, même au pays du Soleil levant.

Extrait

« Mes parents, jamais à court d’une bonne idée, me dirent :
-Ton frère, ta soeur et toi, vous êtes trois, comme les carpes. Tu pourrais appeler l’orange André, la verte Juliette, et l’argentée porterait ton nom.
Je trouvai un prétexte gentil pour éviter ce désastre onomastique.
- Non. Hugo serait triste.
- C’est vrai. Nous pourrions acheter une quatrième carpe ?
Vite, inventer quelque chose, n’importe quoi.
- Non, je leur ai déjà donné des noms.
- Ah, et comment les as-tu appelées ?
« Qu’est-ce qui va par trois, déjà ? » me demandai-je à la vitesse de l’éclair. Je répondis :
- Jésus, Marie et Joseph.
[...]
Chaque jour, à midi, au moment où le soleil était au plus haut dans le ciel, je pris l’habitude de venir nourrir à trinité.Prêtresse piscicole, je bénissais la galette de riz, la rompais et la lançais à la flotte en disant :
- Ceci est mon corps livré pour vous.
[...]
Dix ans plus tard, en apprenant le latin, je tombai sur cette phrase :
Carpe diem.
Avant que mon cerveau ait pu l’analyser, un vieil instinct en moi avait déjà traduit : « 
Une carpe par jour. »  »

Avis

Autobiographie de l’auteur de 0 à 3 ans, ce livre raconte une histoire drôle et émouvante. Amélie Nothomb jongle avec les mots, nous dévoilant son enfance pas comme les autres. Certaines parties nous marquent avec leur réalité (comme la partie sur le regard), certaines autres nous marquent par leur humour (notamment la partie avec les carpes: maintenant, quand on me dit Carpe Diem! je pense une carpe par jour ^^). Bref, un petit livre à lire pour se détendre.
En plus de l’humour et de la psychologie, l’auteur nous explique le Japon de son enfance. J’étais vraiment transportée au nippon, apprenant les coutumes du Japon, ainsi que certains mots… Vraiment, j’ai bien aimé…

30 mars, 2010

Elvis et moi (Priscilla Beaulieu Presley)

Classé dans : (Auto)biographie,Amour,Livres étrangers — livremania @ 19:18

elvispriscilla2934.jpg

Résumé

Priscilla raconte ses quatorze années avec le King : leur rencontre en Allemagne quand elle avait 14 ans, son émerveillement quand il lui fait découvrir Las Vegas et sa propriété de Graceland, les nuits passées à faire de la musique avec la bande qui, jamais, ne quittait l’idole, son étrange apprentissage sexuel, le mariage rêvé, la naissance de la petite Lisa Marie… Entre une Lolita et le monstre du rock, l’histoire d’un amour hors du commun.

« Il m’a tout appris : comment m’habiller,
comment marcher,
comment me maquiller et me coiffer,
comment me tenir en public,
comment lui donner de l’amour.
Au fil des années, il était devenu mon père,
mon mari et presque un dieu. »

Avis

Maman m’a passé ce livre car je suis en plein dans ma période Rock’N'Roll ^^.
Priscilla raconte dans ce live son histoire avec le King avec une grande simplicité. Le style est limpide, franc. On rentre tout de suite dans l’histoire. Je l’ai lu en un jour et je ne regrette vraiment pas de l’avoir lu…
Franchement, je ne voyais pas Elvis comme ça…  J’ai vraiment fondu pour ce chanteur (je suis très impressionnable, je sais, et très romantique aussi). J’ai découvert Elvis Presley avec un autre regard… Pas simplement le King, mais l’homme, le mari, le père, l’enfant qu’il était resté…

 

Cliquez ici pour voir Elvis , le père, et Lisa-Marie, la fille, chanter ensemble dans un superbe montage In the ghetto (puisque le King nous avait déjà quitté) : un grand moment d’émotion

10 mars, 2010

Les mémoires de Cléopâtre – tome 1 (Margaret George)

Classé dans : (Auto)biographie,Amour,Livres étrangers — livremania @ 19:19

La fille d’Isis

georgelesmemoiresdecleopatret1lp149521.jpg

Résumé

Plus, qu’un personnage historique, Cléopâtre est une légende. Héritière de la dynastie des Ptolémés, séductrice fatale, aimée de César, puis d’Antoine, qui rêva avec elle de régner sur l’Orient, elle fit briller l’Egypte d’une ultime splendeur avant de s’offrir volontairement à la morsure d’un aspic.
L’enfance, les débuts d’une jeune reine de 17 ans, l’Egypte affaiblie et divisée, le long exil à Ashkelon, l’aventure rocambolesque à l’issue de laquelle elle devient la maîtresse de César, à qui elle donnera un fils, Césarion… tels sont les événements de ce premier volume.

Avis

C’est ma soeur, Mélanie, qui m’a passée ce livre. Au début, je n’étais pas très chaude pour le lire (je n’ai jamais aimé l’Egypte). Mais, dès les premières pages, j’ai été conquise. L’auteur, Margaret George, décrit, dans cette biographie fictive, la vie de Cléopâtre, de son enfance à la mort de César.
L’écriture est claire et limpide, les descriptions sont à couper le souffle… Je me suis vue à Alexandrie, près du Nil, ou à Rome, lors des jeux du cirque… Je me suis vue en train de manger des plats égyptiens ou romains (l’auteur est vraiment très renseigner sur les moeurs de l’époque… Franchement, on s’y croirait ^^). Je me suis vue à la mise à mort de Bérénice… Enfin bref, j’ai tout vu !!! ^^
Franchement, pour ceux qui n’aiment pas l’Egypte, je vous conseille de le lire parce que vraiment, maintenant, j’adore… ^^
Un truc qui m’a dérangé (c’est historique pourtant), c’est que lorsque Cléopâtre voit César pour la première fois, elle a 20 ans et lui en a 52… Beurk, il pourrait être son grand-père ! Mais bon, ça ne m’a pas empêcher de fondre pour lui au fur et à mesure du livre (je l’imaginais juste plus jeune ^^).

Bref, un livre à lire !

 

Conversation-Evasion |
Morganedoc |
lane8joe |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tournai la Page
| maud99
| les abeilles